Bon à savoir :

3 raisons de structurer son processus d’onboarding

Alors qu’un salarié sur 3 déclare avoir déjà démissionné en raison d’une mauvaise intégration*, les entreprises ont tout à gagner à mettre en place un processus d’onboarding.

*Onboarding : comment les entreprises intègrent leurs cadres, Cadremploi

Également appelé « parcours d’intégration », l’onboarding désigne l’ensemble des actions mises en œuvre par une entreprise pour accueillir et intégrer ses nouvelles recrues. Bien plus qu’une simple formalité, il est déterminant sur la fidélisation des salariés et sur leur bien-être au travail. Afin qu’il profite autant à l’entreprise qu’au nouveau collaborateur, un programme d’onboarding se structure et se réplique. 3 raisons de miser dessus !

Engager et fidéliser son collaborateur

22 % des nouveaux salariés quitteraient leur poste de travail au cours des 45 premiers jours, selon une étude Bersin by Deloitte*. Un chiffre qui démontre l’importance des premiers jours dans une nouvelle entreprise. Stress, découverte d’un nouveau poste, adéquation (ou non) à leurs attentes… La prise de poste est une étape importante pour vos nouvelles recrues et votre entreprise. C’est d’ailleurs durant ces premiers jours que se développe le sentiment d’appartenance du salarié à votre organisation et vos valeurs.

L’objectif est donc de leur donner toutes les clés pour qu’elles prennent leurs marques et puissent s’engager rapidement.

L’engagement collaborateur, qu’est-ce que c’est ?

C’est la volonté des salariés de s’impliquer dans leur travail et de s’investir pour la réussite de leur entreprise. Plusieurs facteurs permettent aux employeurs de générer l’engagement et l’implication de leurs salariés : le sentiment de reconnaissance, le partage des valeurs de l’entreprise, les relations avec les collègues et la direction, la formation… C’est pourquoi il est essentiel de prendre en compte ces éléments dans une stratégie d’onboarding.

*Onboarding Software Solutions 2014: On-Ramp for Employee Success, Bersin by Deloitt

Le saviez vous ?

58% des salariés ayant suivi un parcours d’intégration complet sont encore dans l’entreprise 3 ans plus tard*. Une raison (supplémentaire) de miser sur un onboarding solide !

*Sondage 2017, Go2nextlevels et OfficeVibe

Créer un sentiment de confiance et de collectif

Au-delà des moyens mis en œuvre par l’entreprise, une intégration réussie se traduit par la perception du salarié envers son nouvel environnement de travail. Un collaborateur qui se sent attendu et intégré aura davantage de facilités à développer sa confiance dans l’entreprise.

Pour entretenir ce ressenti, le processus d’onboarding est l’occasion d’expliciter vos attentes au nouvel employé et aussi de souligner l’importance de sa place au sein de votre organisme.

Le sentiment d’appartenance à l’équipe joue également un rôle fondamental. Les premiers échanges entre vos collaborateurs déjà en place et le nouvel arrivant sont décisifs pour instaurer des relations sereines sur le long terme.

Pour encourager les contacts, plusieurs actions peuvent être envisagées : e-mail de bienvenue, livret d’accueil, présentation des équipes, petit déjeuner avec l’ensemble du service… Mais l’onboarding va bien plus loin que souhaiter la bienvenue ! N’hésitez pas à impliquer vos salariés expérimentés en les prévenant en amont de l’arrivée du nouveau collaborateur, voire en leur proposant de s’associer au processus de recrutement. En incluant vos équipes, vous mettez toutes les chances de votre côté pour créer ce sentiment collectif et instaurer un environnement de travail sain et épanouissant.

Accélérer la performance du nouvel arrivant

On considère qu’un salarié devient opérationnel sur son poste après 6 à 8 mois d’activité*. Si les premiers jours sont souvent l’occasion de prendre ses marques, un employé suivant un programme d’onboarding peut accélérer sa montée en compétence et se concentrer plus rapidement sur ses missions principales.

Par exemple, préparer tout ce qui peut l’être à l’avance (formalités administratives, matériel informatique, identifiants, badges, accès à l’intranet…) évitera au nouveau collaborateur de perdre du temps sur des tâches répétitives ou chronophages.

Un accompagnement personnalisé l’aidera à se familiariser avec vos outils, processus et règles de fonctionnement internes. En effet, un employé qui comprend vos méthodes de travail et se sent écouté a plus de chance de gagner rapidement en autonomie et efficacité.

Plus tôt le salarié se sentira à l’aise sur son nouveau poste, plus vite il pourra, dans un cercle vertueux, s’engager envers l’entreprise.

***

Vous l’avez compris, l’onboarding constitue la base d’une collaboration solide, durable et fructueuse avec vos employés. Le livret d’accueil, la fiche d’objectifs ou le système de parrainage sont autant de moyens d’aider les nouveaux arrivants à se sentir intégrés dans l’entreprise et au sein de leur équipe.

C’est en favorisant les échanges constructifs dès les premiers jours que vous contribuerez à générer l’engagement, susciter la confiance et booster la performance de vos futures recrues.

*Les chiffres-clés de l’onboarding, Workelo

Ce que notre solution peut vous apporter :

Avec Silae RH, structurez la partie administrative de votre onboarding

  • Une fluidification et autonomie de vos salariés dès leur arrivée;
  • Une gestion sûre et simplifiée de leurs données administratives : gain de temps, aucun risque d’erreur, gestion de la mutuelle, etc.
  • Une vision globale et transparente sur les congés
  • Un envoi et une conservation des fiches de paie en toute sécurité grâce au coffre-fort

Les derniers articles

Presse

Silae annonce l’acquisition de trois entreprises

Paie

Récompenser et fidéliser vos salariés en minimisant le coût

Paie

Sigles et acronymes : péché mignon des services RH et Paie