5 bonnes pratiques numériques responsables pour votre entreprise 

Dans le contexte actuel, l’écologie est essentielle, comme l’illustre la loi « Énergie-Climat » de 2019 en France qui vise une réduction de 40 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 et la neutralité carbone pour 2050.

Les pouvoirs publics favorisent l’éco-responsabilité du secteur numérique notamment par des aides de l’ADEME pour que les entreprises deviennent des acteurs dans le cadre de la transition écologique. Ces dernières en respectant la Loi AGEC (loi anti-gaspillage pour une économie circulaire) jouent un rôle crucial en adoptant des pratiques numériques responsables pour réduire leur impact environnemental et social. Comprendre les technologies numériques et leur impact est vital. Ces démarches écologiques ne se limitent pas à respecter la réglementation mais offrent des opportunités stratégiques, élargissant le marché et favorisant l’innovation. Bien que l’investissement initial soit important, il entraîne des économies à long terme et un modèle d’affaires plus résilient, renforçant la position de l’entreprise dans un marché tourné vers le développement durable symbolisé par le Label NR (numérique responsable). 

 

 

Comment faire du numérique responsable ?

Afin d’accélérer la transition écologique responsable nous avons préparé 5 actions à mettre en place dans la durée. 

1. Coordination et leadership pour une communication sur les enjeux du numérique responsable  

Pour mener votre stratégie d’accélération numérique, il est important de choisir des personnes ayant une sensibilité aux problématiques environnementales associées à une solide maîtrise des technologies numériques. Elles auront pour mission d’orchestrer les efforts des différents services de votre entreprise. Pour cela, elles doivent être capables de favoriser la collaboration interdépartementale pour y intégrer les bonnes pratiques durables de leurs conceptions jusqu’à leurs réalisations. Les processus déjà existants devront être modifiés, ainsi que les politiques internes pour avoir une communication efficace garantissant la cohésion entre tous les intervenants. 

L’implication active des dirigeants permet de réussir le passage au numérique responsable. Les cadres en pratiquant eux-mêmes soutiennent le mouvement auprès de tous les employés. En promouvant ces principes et en donnent les ressources nécessaires à leurs mises en œuvre, ils donnent une influence positive à la culture de l’entreprise. Leurs exemples encouragent l’adoption des bonnes pratiques pour un numérique écoresponsable à tous niveaux de l’organisation. 

 

2. Conception d’une stratégie de planification d’actions pour une transformation numérique durable  

Maintenant que vous avez choisi votre leadership, vous devez penser à la planification de vos actions en faveur de la transition énergétique, en mettent l’accès sur la diminution de votre empreinte carbone liées à vos activités. 

Pour cela, vous pouvez moderniser vos équipements en utilisant des systèmes de refroidissement plus performants ou en adoptant des technologies comme la virtualisation pour diminuer le besoin en serveurs physiques et donc les besoins énergétiques des data centers. 

Vous pouvez aussi recourir à des énergies renouvelables, comme en installant des panneaux solaires ou acheter de l’énergie verte auprès de fournisseurs spécialisés. Cette démarche d’amélioration permet d’activer des leviers d’innovation qui réduisent votre bilan carbone.  

En tant qu’acteur dans le cadre de la transformation numérique, vous devez réduire la consommation énergétique de vos équipements en pratiquant de simples gestes quotidiens comme l’activation de la veille automatique sur les appareils non utilisés. 

Lors d’investissement, privilégiez des solutions cloud computing optimisées qui sont alimentées par des sources d’énergie renouvelable. Choisissez des équipements conçus pour réduire leur consommation énergétique, tels que les ordinateurs portables, les serveurs et autres dispositifs certifiés. Utilisez des logiciels qui facilitent la gestion des ressources humaines, pour optimiser les processus, favoriser le travail collaboratif en ligne, ce qui peut réduire le besoin de déplacement physique. 

 

3. Sensibilisation à l’impact environnemental par la formation de vos employés  

Votre stratégie d’accélération numérique est définie, mais pour qu’elle soit bien appliquée, elle doit être bien comprise. Pour cela les offres de formation sont un bon moyen pour éduquer et sensibiliser vos employés aux principes d’un numérique responsable. 

Chaque employé informé sur l’impact environnemental sera plus sensible aux conséquences des technologies numériques. Cela comprend la compréhension des sujets environnementaux, comme l’empreinte carbone générée par les data centers, la consommation énergétique des appareils et les déchets électroniques. 

Les employés sont acteurs dans le cadre de la transition énergétique, ils doivent être formés aux meilleurs pratiques dans la gestion des ressources numériques. Cet apprentissage inclut l’utilisation judicieuse des appareils électroniques, l’adoption de pratiques de cloud computing respectueuses de l’environnement et des stratégies pour réduire la consommation énergétique. 

En inculquant des pratiques de numérique écoresponsables simples et applicables au quotidien, elles seront mieux intégrées auprès de vos employés. Cela comprend les actions comme l’achat de produit avec un indice de réparabilité, l’impression en recto verso, l’utilisation de modes d’économie d’énergie sur les ordinateurs et les réunions virtuelles pour limiter les déplacements. 

L’organisation d’ateliers sur la réparation et la maintenance des équipements permet la réduction des déchets. L’enseignement de technique permet de respecter la Loi AGEC en apprenant à prolonger la durée de vie des appareils, contribuant à diminuer les déchets et les compétences acquises en réparation peuvent sauver des équipements qui seraient destinés au rebut. 

En apprenant à entretenir et à réparer les équipements, les employés montent en compétences et développent une plus grande prise de conscience de la valeur et de l’impact du numérique sur l’environnement. La promotion d’une économie circulaire et d’une culture durable encourage une mentalité axée sur la conservation et la responsabilité envers les ressources de l’entreprise. 

 

4. Démarche vers une gestion rationnelle des ressources et optimisation de l’usage  

Vos employés sont sensibilisés et formés à la sobriété numérique, ils vous restent plus qu’à utiliser judicieusement vous ressources tout en les optimisant. Cette stratégie d’accélération numérique permet de réduire votre consommation d’énergie grâce à des modèles de production responsable. 

En établissant une politique d’achat responsable, vous définissez la gestion rationnelle des ressources. Cette politique vient guider l’acquisition de matériel « Low tech » qui entre dans l’économie de la fonctionnalité et le respect de l’environnement. Vous pouvez par exemple, préciser que l’achat doit pouvoir justifier d’un indice de réparabilité avec des pièces disponibles sur au moins 5 ans minimum comme le précise la Loi AGEC.  

 Pour votre transition énergétique, il est conseillé de réparer et de faires les mises à jour de équipements existant au lieu de les remplacer systématiquement. Cette approche contribue à l’allongement de la durée de vie et à diminuer la production de déchets électroniques qui impacte le climat. 

Lorsqu’il est nécessaire d’acheter de nouveaux équipements privilégiez les équipements éco-labellisés ou reconditionnés toujours avec un indice de réparabilité. Les équipements à impact faible sont certifiés écologiques, avec des label environnementaux, ou envisagez l’achat de matériel reconditionné ou d’occasion, offrant des performances comparables à un coût réduit, tant sur le plan écologique que financier. 

L’éco-responsabilité passe aussi par la gestion des données. En minimisant les flux de données superflus, vous réduisez les flux de données non essentiels. Vous pouvez le réaliser en optimisant les processus et systèmes qui produisent et transmettent des données. 

L’optimisation de l’espace de stockage des données, peut être réalisé en mettent en place des stratégies comme la déduplication des données pour éliminer les copies redondantes et un archivage efficace pour stocker les données inactives. Cette élimination régulière de fichiers obsolètes ou inutilisés sur votre ordinateur peut libérer de l’espace de stockage et améliorer les performances des systèmes. 

 

5. Services numériques et infrastructures éco-responsables  

Vous utilisez judicieusement votre équipement, maintenant assurez-vous de leur durabilité que ce soit des infrastructures ou des services numériques. 

Vos services doivent intégrer l’éco-conception dans leur développement. Cela signifie qu’ils doivent créer des services qui répondant aux besoins des utilisateurs tout en réduisant leur impact environnemental. Pour devenir leader sur l’écoconception, on doit prendre en compte tous les aspects du cycle de vie du service, de son développement à son utilisation, sa maintenance puis sa fin de vie. 

La réduction de l’impact sur le climat, passe par l’adoption de pratiques durables. Cela comprend la réduction de la consommation énergétique des applications, l’optimisation du code pour une meilleur performance et l’utilisation de cloud computing plus respectueuse de l’environnement. L’objectif est de créer des services performants et économes en ressources. 

Le choix des services numériques, comme les centres de données spécialement conçus pour maximiser l’efficacité énergétique, permet de réduire la consommation énergétique grâce au refroidissement par immersion ou l’utilisation de l’air extérieur qui priorise l’efficacité énergétique. 

En optant pour du Green It avec des services numériques qui utilisent des sources d’énergie renouvelable, telles que l’énergie solaire, éolienne ou les méthodes de gestion thermique avancée vous maintenez vos équipements à une température optimale de manière plus efficace. 

L’objectif est de réduire au maximum l’empreinte écologique de votre entreprise. Cela peut aussi inclure la participation à des programmes de compensation carbone ou l’investissement dans des projets de développement durable. 

Toutes les entreprises peuvent mettre en places des actions de transition énergétique vers un numérique écoresponsable. En vous aidant des bonnes pratiques énumérées dans cet article, commencez dès à présent votre transition écologique. 

 

Les derniers articles

RH - Gestion administrative du personnel

Offre d’emploi : quelles sont les règles à respecter ?

RH - Gestion administrative du personnel

Comment déployer votre logiciel SIRH ?

RH - Gestion administrative du personnel

Comparatif des outils de communication externe