Comment motiver les salariés d’une TPE ?

Contrairement à une Grande entreprise ou même à une PME, une TPE ne dispose pas d’un comité d’entreprise avec un budget alloué pour motiver ses collaborateurs. Sur le plan de la trésorerie également, la marge de manœuvre est bien moindre pour offrir des gratifications monétaires ou en nature pour récompenser et stimuler.

Des leviers activables qui contribueront de surcroit à réduire le turnover pour attirer les talents, maintenir l’engagement et la satisfaction 

L’attraction et la rétention des talents dans une TPE peuvent être stimulées par divers leviers. L’aspect financier est essentiel : une rémunération attractive, un système de primes motivant ou encore des avantages sociaux peuvent susciter l’intérêt des candidats et encourager leur fidélité.

  • Un environnement de travail agréable est un autre élément important. Les salariés apprécient un cadre où ils se sentent bien, où leur bien-être est pris en compte.
  • La communication interne joue également un rôle clé : une bonne communication permet aux salariés de comprendre leurs missions, les objectifs de l’entreprise et leur rôle dans l’atteinte de ces objectifs.
  • Enfin, l’évolution professionnelle est un facteur déterminant : offrir des perspectives de carrière et des opportunités de formation permet de maintenir l’engagement des salariés.

La mise en place de ces leviers contribuera à maintenir l’engagement et la satisfaction des collaborateurs, réduisant ainsi le turnover.

La proximité des collaborateurs et des dirigeants des entreprises à taille humaine est un atout important.  

L’un des atouts majeurs des TPE est la proximité qui existe de fait entre les dirigeants et leurs salariés, qui travaillent ensemble dans la même structure. Ils seront ainsi fréquemment amenés à se croiser, se côtoyer et à échanger entre eux, de manière formelle comme informelle.
En effet, dans une structure de petite taille, les relations sont plus directes, plus simples et plus humaines. Les employés se sentent plus écoutés, plus impliqués et plus reconnus dans leur travail. La proximité favorise non seulement la communication, mais aussi les liens de confiance et de transparence. Une communication de proximité apporte une meilleure implication des salariés. Les employés sont mieux informés des objectifs, des enjeux et des résultats de l’entreprise. Ils peuvent ainsi mieux comprendre le sens de leur travail et se sentir partie prenante du projet collectif.

Comment peut-on renforcer la proximité et l’inclusion des collaborateurs dans l’aventure collective de l’entreprise ?   

Pour renforcer la proximité, l’un des premiers leviers pour le dirigeant ou le chef d’équipe consiste à adopter un style de management participatif, qui valorise les initiatives, les idées et les feedbacks. Cette méthode sera d’autant plus efficace si le responsable sait se montrer disponible, à l’écoute et bienveillant envers ses collaborateurs.

Manager par l’exemplarité 

Dans une TPE, le dirigeant est souvent le premier ambassadeur de l’entreprise. Il incarne les valeurs, la vision et la culture de l’organisation. Il a donc un rôle essentiel  de management à jouer pour motiver par l’exemple : le comportement du dirigeant influence fortement celui de ses collaborateurs.

Un patron qui se montre enthousiaste, passionné et engagé dans son travail va transmettre cette énergie positive. En étant respectueux, honnête et équitable, il saura instaurer un climat de confiance et de coopération au sein de son équipe. Se montrer capable de reconnaître les efforts, les réussites et les compétences aura aussi un impact fort sur l’engagement de chacun d’entre eux. Un employé aura par ailleurs plus d’énergie et d’envie dans l’accomplissement de ses missions si son supérieur sait lui exprimer sa gratitude, ses félicitations et ses encouragements régulièrement. Il doit aussi se voir offrir des opportunités d’évolution, de formation et de développement personnel, sur lesquelles nous reviendrons.

Savoir se mettre à la même hauteur qu’un collaborateur : la marque d’un leader humain et efficace.  

Une autre démarche peut être très bien perçue par les salariés et booster leur implication : voir leur patron ou leur chef d’équipe réaliser les mêmes tâches“ en immersion”, même de manière très ponctuelle. Cela montre au collaborateur que son supérieur connait la difficulté, les contraintes et la technicité de son poste, mais aussi les sources de satisfaction qu’il peut procurer.
Une telle action est très puissante pour renforcer le sentiment de proximité et de participation à un but commun. De surcroit, cela peut créer un lien d’empathie mutuel qui permettra au dirigeant comme au salarié de se mettre à la place de l’autre et de comprendre ses propres problématiques et objectifs.

 

Les activités de groupe pour dynamiser une équipe

Les activités de groupe sont un moyen éprouvé et efficace pour parvenir à renforcer la cohésion, la solidarité et l’esprit d’équipe au sein d’une TPE. Elles permettent aux salariés de se connaître mieux, de partager des moments conviviaux et de créer du lien social. Les activités de groupe peuvent être de différentes natures : sportives, culturelles, ludiques ou solidaires. Elles peuvent être organisées sur le temps de travail ou en dehors. Elles peuvent être ponctuelles ou régulières. L’essentiel est que les activités soient choisies en fonction des goûts, des envies et des disponibilités des salariés. Il faut également veiller à ce que tout le monde puisse participer, sans discrimination ni exclusion.

Gym, relaxation et déroulé des objectifs au quotidien 

La motivation des salariés passe aussi par leur bien-être physique et mental. Il est donc important que le dirigeant d’une TPE prenne soin de la santé et du confort de ses collaborateurs. Pour cela, il peut mettre en place des actions simples, mais efficaces, comme :

  • Proposer des séances de gym ou de relaxation sur le lieu de travail ou à proximité Aménager un espace détente avec des fauteuils, des plantes ou une machine à café
  • Fournir du matériel ergonomique (chaises, bureaux, écrans) pour éviter les troubles musculo-squelettiques
  • En fonction de la configuration des locaux et du secteur d’activité de l’entreprise, il est aussi crucial d’offrir des conditions de confort optimales dans les locaux, qui devront être bien aérés et correctement chauffés. Si les taches se déroulent en extérieur, dans un atelier ou un entrepôt, la salle de repos pourra répondre à ces critères. Elle permettra d’offrir aux collaborateurs un endroit où se retrouver et où récupérer des forces pour le reste de la journée de travail.
  • Respecter le rythme biologique des salariés en adaptant les horaires ou en favorisant le télétravail
  • Par ailleurs, il est essentiel que le dirigeant fixe des objectifs clairs, réalistes et mesurables à ses salariés. Il doit également les accompagner, les soutenir et les évaluer dans l’atteinte de ces objectifs. Il doit enfin leur donner des retours constructifs et réguliers sur leur travail.

 

Donner des perspectives d’évolution et des formations est toujours une source d’implication et de satisfaction pour un salarié.  

Un autre levier majeur de motivation pour les salariés d’une TPE est de leur offrir des perspectives d’évolution et des formations. En effet, les salariés ont besoin de se sentir valorisés, de développer leurs compétences et de pouvoir progresser dans leur carrière.

Pour cela, le dirigeant d’une TPE doit se montrer attentif aux aspirations professionnelles de ses collaborateurs. Il peut à cet effet leur proposer des missions variées, des responsabilités accrues ou des opportunités de mobilité interne.

Il peut de plus leur permettre d’accéder à des formations adaptées à leurs besoins et à leurs envies. Rappelons que les formations peuvent être financées par le plan de développement des compétences, le compte personnel de formation ou le conseil en évolution professionnelle. Elles peuvent être dispensées en présentiel, en distanciel ou mixte.

Les formations sont bénéfiques à la fois pour les salariés comme pour l’entreprise. Elles permettent d’acquérir de nouvelles connaissances, de renforcer leur employabilité et leur confiance en soi. Les entreprises y trouveront aussi leur compte puisqu’elles en retireront une amélioration de leurs performances, de leur compétitivité et une meilleure capacité de s’adapter aux évolutions du marché.

 

Récompenser les salariés par des primes, des augmentations ou des jours de congés supplémentaires 

L’impact des récompenses matérielles sur la motivation des salariés d’une TPE est significatif, ne l’oublions jamais. Même si l’argent n’est pas le seul moteur du travail, il reste un facteur important de reconnaissance et de satisfaction.
Le dirigeant d’une TPE peut donc récompenser ses salariés par des primes, des augmentations ou des jours de congés supplémentaires dès lors que sa trésorerie et son carnet de commandes le lui permettent.
Bien sûr, ces récompenses doivent être attribuées en fonction des résultats, du mérite ou de l’implication des salariés et perçues comme telles. Car le moindre soupçon de favoritisme entre les éléments d’une équipe aurait l’effet inverse que celui escompté. Dans le même esprit, ces gratifications devront être accordées sur des critères justes, transparents et équitables.
Les récompenses matérielles doivent également être adaptées au contexte économique et financier de l’entreprise.
Point très important : il faut éviter les promesses non tenues, les disparités trop importantes ou les effets pervers de l’octroi de récompenses, comme la jalousie entre les salariés si leur motif est incompris ou mal expliqué.
Veiller à ce que les récompenses ne soient pas perçues comme une obligation ou une contrainte aura aussi un impact positif et non négligeable.

Dialogue, retours positifs et considération 

Les récompenses matérielles peuvent par ailleurs être complétées par des récompenses immatérielles, comme la reconnaissance verbale, les retours positifs ou les manifestations de respect et de considération. Enfin, si elles sont accompagnées d’un dialogue social constructif et d’une écoute active, ces gratifications et les autres mesures prises pour stimuler les salariés d’une entreprise porteront tous leurs fruits.

 

Comment un logiciel et une application RH facilitent et contribuent à augmenter la motivation des salariés d’une TPE au travail ?  

Le dirigeant d’une TPE peut s’appuyer sur des outils numériques pour faciliter la gestion des ressources humaines et améliorer la motivation de ses salariés.

Par exemple, il peut utiliser une application RH qui lui permet de :

  • Gérer les contrats, les fiches de paie, les congés et les absences de ses salariés
  • Suivre les performances, les compétences et les besoins de formation de ses collaborateurs
  • Proposer des avantages sociaux, des primes ou des cadeaux à ses salariés

Une application RH peut donc être un allié précieux pour le dirigeant d’une TPE, qui peut ainsi mieux se concentrer sur son cœur de métier tout en optimisant la gestion de son capital humain.

Les derniers articles

RH - Gestion administrative du personnel

Quels sont les avantages d’un SIRH pour vos collaborateurs ?

RH - Gestion administrative du personnel

Comment passer à temps partiel dans le privé ? 

RH - Gestion administrative du personnel

Cartographie des compétences : comment la réaliser ?