Recruter un alternant : les 6 étapes clés à mettre en place

Vous serez peut-être une entreprise qui recrute en alternance en 2023 ? L’alternance a une double qualité. Tout d’abord, elle permet à l’employeur d’avoir un regard neuf et de former une personne à long terme…

L’alternance permet à l’apprenti d’apprendre le métier qu’il souhaite et d’acquérir une expérience professionnelle importante. Enfin, d’un point de vue financier, un recrutement en alternance est plus avantageux. On vous présente les 6 étapes clés pour bien accueillir un alternant.

 

1. Déterminer le besoin et le profil recherché

La première étape d’un recrutement en alternance réussi est d’identifier les besoins de l’entreprise et le profil recherché. Avant de recruter, le service RH (Ressources Humaines) doit connaître les besoins de l’entreprise et de l’équipe qui demande le recrutement.

La mise en œuvre de ce type de contrat sous-entend des contraintes de planning pour les équipes. Un alternant ne sera pas présent tout le temps dans l’entreprise et sera forcément en phase de formation. Est-ce que cela correspond au poste recherché ? Il est donc nécessaire de se renseigner en amont auprès des équipes pour savoir si le besoin correspond à un contrat en alternance.

Il faut définir le profil recherché : contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation ? Comme dans tout recrutement. Quelle est la durée de l’alternance, 12 mois ou plus pour ce type de contrat ? Quel est le rythme école/entreprise envisageable pour l’entreprise ?

Quel niveau de formation est exigé pour le poste ? Quelles seront les missions du futur alternant ? Avant de recruter en alternance, il est important de définir plusieurs points. Cela permet de s’assurer de l’organisation du service et de la compatibilité du candidat avec le poste.

 

2. Choisir le tuteur ou le maître d’apprentissage du futur alternant

D’après l’Article D6325-6 du code du travail : Deux conditions sont exigées, sauf convention ou accord collectif de branche différent, le maître d’apprentissage doit être titulaire d’un diplôme ou titre du même domaine que celui visé par l’apprenti et d’un niveau au moins équivalent, et justifier d’une année d’exercice minimum dans l’activité visée.

Le tuteur ou maître d’apprentissage a pour rôle de transmettre des compétences à l’alternant, tant sur le plan des savoir-faire que des soft skills. De plus, il devra transmettre la culture de l’entreprise. Le maître d’apprentissage doit être un minimum disponible pour former au mieux l’alternant et l’accompagner dans ses études. Tout cela nécessite un investissement temps, une bonne organisation et des qualités managériales.

 

3. Prendre contact avec les écoles ou les centres de formations

Plusieurs écoles et plusieurs organismes de formation proposent des cursus et des formations en alternance. Chacun possède ses atouts et ses modes de fonctionnement. Les grands changements entre les différentes organisations sont souvent liés au programme de formation et au rythme d’alternance.

Ainsi, avoir défini au préalable un profil type recherché vous sera très utile à cette étape du recrutement en alternance.

Nous vous conseillons également de vous créer votre propre réseau d’écoles partenaires pour faciliter à l’avenir les échanges et le recrutement en alternance.

 

4. Préparer et publier l’annonce pour l’offre d’emploi

Avant de rédiger votre annonce, des critères de sélection doivent être définis pour bien cibler les candidats. Le tuteur a un rôle primordial à jouer notamment pour définir les compétences que le candidat doit maîtriser. L’annonce doit aussi expliquer les missions, les attentes, les conditions de travail, les avantages et la rémunération de l’alternant. Vous pouvez retrouvez un simulateur de calcul de salaire alternant 2023 en ligne.

Ensuite, c’est à votre tour de jouer ! Il faut communiquer et diffuser votre annonce au sein des écoles, des centres de formation ou sur des sites de recrutement pour toucher le plus de candidats possibles. N’oubliez pas le réseau de vos salariés. En effet, en tant qu’anciens étudiants, ils peuvent relayer également l’annonce auprès des écoles et vous mettre en relation avec des candidats.

5. Préparer l’entretien d’embauche

Étape cruciale du processus de recrutement : l’entretien d’embauche. Face à un alternant, son parcours professionnel sera bref. Il faut donc se concentrer sur ses expériences autres que professionnelles, sa personnalité, sa capacité à intégrer une équipe, ses formations, ses qualités humaines et ses passions.

De plus, un élément doit être valorisé, il s’agit des recherches que le candidat a pu faire sur l’entreprise et sa compréhension de l’activité de celle-ci. Ainsi, grâce à tous ces éléments recensés, vous pourrez définir si le candidat correspond au profil recherché.

De plus, lors de l’entretien d’embauche, n’hésitez pas à mettre en confiance le candidat et présenter au mieux le poste pour qu’il puisse se projeter. Plus il sera à l’aise, plus vous pourrez évaluer la motivation du candidat et ses qualités.

Enfin, il est conseillé que le tuteur soit présent lors de l’entretien pour savoir si ce profil l’intéresse et pour interroger le candidat sur son projet et ses compétences déjà acquises. De plus, c’est lui qui doit le former. Il est donc important que le courant passe entre le futur alternant et son tuteur.

6. Préparer l’arrivée du nouvel l’alternant

Après avoir choisi votre alternant, il faut prendre contact avec l’école pour préparer les modalités administratives telles que le CERFA, la convention de formation et pour connaître le rythme école/entreprise plus en détail grâce au planning fourni par l’école. Vous devrez également déclarer votre alternant auprès de votre OPCO. 

Enfin, l’étape finale est l’arrivée de l’alternant le jour-J dans l’entreprise. Un processus d’intégration, également appelé onboarding, doit être mis en place comme pour tout collaborateur afin de préparer l’arrivée de l’alternant. Il faudra également organiser les premiers jours du collaborateur au sein de l’entreprise. En tant que tuteur, il est essentiel également de définir un planning en amont car celui-ci devra gérer à la fois son poste et les missions de l’alternant.
 

Les derniers articles

Indicateurs RH & Performance

Pilotez efficacement vos RH à l’aide des tableaux de bord interactifs

Suivi du temps

Tout ce que vous devez savoir sur les RTT

RH - Gestion administrative du personnel

Quels sont les avantages d’un SIRH pour vos collaborateurs ?