Nos conseils pour tirer le meilleur de votre CPF

Mis en place par les pouvoirs publics, le compte personnel de formation (CPF) est un dispositif conçu pour permettre aux actifs de se former et de développer des compétences tout au long de leur carrière.

Accessible à toutes et tous, dès l’entrée sur le marché du travail et jusqu’à la retraite, le CPF concerne aussi bien les salariés que les chômeurs, les fonctionnaires, les élus ou les travailleurs indépendants. Dans cet article, nous vous donnons des conseils pour optimiser l’utilisation de vos droits à la formation.

Gérez stratégiquement votre compte CPF

Le CPF est un compte avec une somme d’argent, qui est alimenté chaque année de 500 euros1 (si vous travaillez au moins à mi-temps). Le compte est plafonné à 5 000 euros. Il est donc important de vérifier régulièrement le solde de votre CPF, afin de pouvoir planifier vos formations à l’avance et l’utiliser avant d’avoir atteint le plafond.

Pour bien l’utiliser, assurez-vous que les formations choisies sont éligibles au dispositif CPF et qu’elles vous permettent d’acquérir de nouvelles compétences valorisables, alignées sur vos objectifs de carrière. Pour cela, prenez le temps de définir clairement vos objectifs professionnels à court, moyen et long termes.

 

Combinez votre CPF avec d’autres dispositifs de formation

Si votre compte CPF ne couvre pas totalement le prix de la formation que vous souhaitez suivre, il existe plusieurs possibilités pour la cofinancer. En vous connectant sur votre compte, vous pourrez savoir si vous êtes éligibles à un financement complémentaire. Différentes aides peuvent vous être proposées : des financements de l’État (comme France Relance), des régions ou d’opérateurs de compétences (Opco). Les Opco sont des structures agréées par l’État pour soutenir les entreprises dans le domaine de la gestion des compétences et de la formation. Ces aides sont proposées en fonction de différents critères (statut, âge, région d’habitation et formation).

Si vous êtes chômeur, vous pouvez, sous certaines conditions, demander un financement à France Travail. Enfin, si vous êtes salarié(e), vous pouvez demander à votre employeur de co-financer votre formation. Votre entreprise pourra aussi vous aider à identifier les formations les plus pertinentes en fonction des postes, des missions, des mobilités internes.

 

Mesurez et améliorez l’impact de votre CPF

Se former est un levier essentiel pour développer ses compétences, son employabilité et faire progresser sa carrière de manière complémentaire avec ses objectifs professionnels. De plus, dans certains secteurs, il est nécessaire de se former régulièrement afin de rester à jour pour être pertinent (dans les domaines de l’informatique, des technologies de l’information ou de la RSE par exemple). Les formations ont en outre l’avantage de démontrer votre engagement à progresser et peuvent ouvrir la voie à de nouvelles responsabilités ou opportunités. Évaluer régulièrement ses compétences et ses points d’amélioration est essentiel pour prioriser ses besoins de formation. Enfin, il peut être parfois nécessaire de solliciter les conseils d’un professionnel (lors d’un bilan de compétences finançable aussi via le CPF ou d’un conseil en évolution professionnelle par exemple).

La formation bénéficie aussi à l’employeur, car une bonne qualification des employés contribue à améliorer leur efficacité et à accroître la compétitivité et les performances de l’entreprise.

Proposer des formations en équipe peut également renforcer la cohésion, la collaboration et l’innovation. Une option intéressante est celle du micro-apprentissage, une approche par différents petits modules, qui permet d’acquérir des savoirs précis, de manière concise. Une méthode plus simple à mettre en place et plus abordable qu’une formation longue.

 

En conclusion, il est intéressant de citer le 5ème baromètre de la formation et de l’emploi de Centre Inffo2, réalisé début 2024 par l’institut d’études CSA, qui démontre que pour 90 % des répondants, la formation professionnelle est une nécessité pour rester en cohérence avec les mutations du monde du travail. Près d’un actif sur deux constate une transformation rapide de son métier et plus de la moitié pensent à changer d’emploi. Le baromètre précise que la formation bénéficie d’une image très positive et que la nécessité d’y recourir est bien comprise par les actifs.

Les derniers articles

Gestion de la paie

Tout comprendre de votre fiche de paie

Gestion de la paie

Le guide pratique de l’attestation de salaire

Gestion de la Paie

L’essentiel sur les jours de fractionnement